Vérité, unité, vacuité, joie et félicité. Version 2, corrigé, amélioré et enrichi

Communauté de la Résurrection
Vérité, unité, vacuité, joie et félicité. Version 2, corrigé, amélioré et enrichi

Chaque forme se meut de soi même sur la toile de fond du monde, le tableau apparaît en un seul morceau, rien n’est séparé, tout est un unique reflet qui fait corps, où chaque aspect n’a pas d’existence propre. Et d’un coup d’un seul tout s’éteint et se dévoile l’éternité dans sa nudité originel. En bloc alors tous revient, vide et plein, à l’état d’idées pensées informationnels sans substance, qui sont projetées dans l’espace, donnant l’impression de l’expérience d’un hologramme doté de consistances. Mais d’ici le monde se dissout et s’efface en permanence, d’ici rien n’a d’importance, rien n’a d’existence réelle, tout n’est qu’un jeu d’apparence superficiel, c’est la vie éternelle jouant tous les masques éphémères qui passent, se superposent, et disparaissent, ne laissant aucune trace, seulement l’ivresse de la vacuité demeure sur le visage sans forme a-conscient, du non-être sans contours. Je m’amuse à croire que je suis ce miroir illusoire et ses reflets évanescents éternellement disponibles, qui se réactivent en y pensant, où spontanément dès que se présentent les circonstances. Je suis le divin Abba, la divine Présence, la délicieuse joie amoureuse de son existence, celle qui te voit, comme tu me vois, celle qui nous rassemble sous le même toit, en la demeure de paix suprême, shantinilaya. Sans second et en même temps avec tous, le miracle de tous les êtres en une seule chose, la pureté divine et cristalline, qui porte en elle tout les reflets et facettes du réservoir initial des potentialités, passés, présentes et avenirs.

Laisser un commentaire