Témoignons de cela, de ceci, de notre amour éternel.

Communauté de la Résurrection
Témoignons de cela, de ceci, de notre amour éternel.

Tant qu’il y a dissolution de l’éphémère et tant que nous n’avons pas terminer notre destinée, notre corps sert d’ancrage. Il est tout à fait normal de ressentir quelques inconvénients, l’important est de s’en remettre à notre essence éternelle, là où tout est accompli du dernier jusqu’au premier. Il faut comprendre que notre forme humaine et ainsi tous les corps subtils servent d’ancrage à l’éphémère, comme je le disais l’important c’est tout simplement accueillir ce qui s’en vient, ce qui se vit, que ce soit à l’intérieur de soi comme à l’extérieur, tout simplement aimer tout d’un même amour, tout retourner en la source originelle afin que tout soi consumé par le feu divin. Que sommes-nous en ce monde ? Nous sommes à la fois l’éphémère tout en étant la source originelle, qui est au-delà de tout concept. Notre forme actuelle, celle qui sert d’ancrage, représente le tout en un, le temps, l’espace et dimensions. Il est tout à fait normal que nos mémoires nous révèlent les expériences, les apprentissages de cet ici est maintenant, pour la simple raison que tout se vit au même moment.

Tant qu’il y a dissolution de l’éphémère et tant que nous n’avons pas terminé notre destinée, notre corps sert d’ancrage. Il est tout à fait normal de ressentir quelques inconvénients, l’important est de s’en remettre à notre essence éternelle, là où tout est accompli du dernier jusqu’au premier. Il faut comprendre que notre forme humaine et ainsi tous les corps subtils servent d’ancrage à l’éphémère, comme je le disais l’important c’est tout simplement accueillir ce qui s’en vient, ce qui se vit, que ce soit à l’intérieur de soi comme à l’extérieur, tout simplement aimer tout d’un même amour, tout retourner en la source originelle. Tout soi consumer par le feu divin, la présence éternelle de l’amour. Que sommes-nous en ce monde ? Nous sommes à la fois l’éphémère tout en étant la source originelle, qui est au-delà de tout concept. Notre forme actuelle, celle qui sert d’ancrage, représente le tout en un, le temps, l’espace et dimensions. Il est tout à fait normal que nos mémoires nous révèlent les expériences, les apprentissages de cet ici et maintenant, pour la simple raison que tout se vit au même moment. Nous vivons la dissolution de l’éphémère, du rêve, de l’illusion de dualité et de séparation. Cela me fait penser à Jésus sur la croix avant qu’il s’en remettre au père céleste, qui n’est que l’éternel amour, qui n’est pas assujetti au temps, ni à l’espace et dimensions, libre de tout concept. Les croyances, les religions, les cultes, les concepts, tous les conditionnements, tout ce qui se vit dans le temps, espace et dimensions, ne sont que l’éphémère, tout ce qui nous sert de véhicule pour justement en faire l’apprentissage.

Tout ça pour vous dire que quel que soit l’état de notre être dans l’éphémère, tout est juste., tout a sa raison d’être, tout est que perfection. C’est tout simplement l’aveuglement, l’ignorance qui fait croire à l’illusion de dualité et de séparation. Rien ne peut être une anomalie en soi, car quel qu’en soit l’apprentissage, tout est perfection. Pourquoi il en est ainsi, pour tout simplement de pouvoir le vivre, de l’intégrer et quoi de mieux que ce qui nous sert de véhicule dans l’éphémère, qui sert d’ancrage, s’il n’y a pas cela, nous ne pourrions pas le vivre. Nous ne pourrions pas en témoigner, peu importe le temps que cela a pris pour en prendre connaissance, l’espace où les différentes dimensions, cela reste et restera toujours l’éphémère, l’illusion. Une grande majorité d’êtres humains en prennent connaissance de cette dissolution. N’est-ce pas là la plus grande révélation qui soit ? De savoir que nous ne sommes pas l’éphémère mais bien la source d’amour, cette essence éternelle qui en tout temps nous a servi de guide, de maître, afin que nous puissions en témoigner et cela dans l’éphémère. Vivant la dissolution de celle-ci. pour s’en remettre à ce qu’il y a de plus incommensurable, quels que soient les mots pour le dire, cela se vit, cela se ressent, une joie, un amour qui dépasse tout entendement et qui unifie tout en un, du dernier jusqu’au premier. Quel que soit qui dérange le véhicule qui nous permet d’être à la fois dans l’éphémère et tout en étant hors de tout concept, temps, espace et dimensions, dans ce qui a toujours été, l’amour éternel. Témoignons de cela, de ceci, de notre amour éternel.

4 thoughts on “Témoignons de cela, de ceci, de notre amour éternel.”

  1. La A conscience ou conscience UNE ainsi que l’amour inconditionnellement nu m’ont offert l’ ineffable acuité de pouvoir m’auto-transcander tout comme ce qui semblait figé par l’ involution aujourd’hui elle aussi mise a nue par l’exponentielle sagesse collective et individuelle a vouloir distinguer le VÉCU de L’ÉPHÉMÈRE
    Ton texte est magnifique et très bien écrit et je ne peux que témoigner cet aspect de conscience commune qui me fait de plus en plus rendre compte que chacun de nos témoignage devienne jour après jour le témoignage de la Conscience UNE qui se manifeste a travers nos unités en passe de devenir notre unité(S)
    Recevez toute mon affection
    Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.
    Gillou

Laisser un commentaire