L’amour en présence, l’amour nu, peu importe le nom qu’on lui donne, être dans cet amour libère de l’éphémère, de l’illusion de dualité et de séparation.

Communauté de la Résurrection
L’amour en présence, l’amour nu, peu importe le nom qu’on lui donne, être dans cet amour libère de l’éphémère, de l’illusion de dualité et de séparation.

L’amour en présence, l’amour nu, peu importe le nom qu’on lui donne, être dans cet amour libère de l’éphémère, de l’illusion de dualité et de séparation.
On me demande comment sortir du rêve éphémère, de toute illusion . En fait, il n’y a qu’une porte de sortie si je peux m’exprimer ainsi, personne ne peut le faire pour soi. Comprendre que l’éphémère représente le tout en un, tout ce qui se passe en tant que réalité, tout ce qui se déroule, tout ce qui se vit, tout ce qui est dans ce que l’on appelle le temps, l’espace et dimensions. En gros tout n’est qu’illusion, la seule différence c’est qu’en tant qu’illusion vivant dans un temps bien précis, dans cet espace et dimension, nous sommes confrontés à vivre cette illusion. Qui en fait n’est que le rêve éphémère, qui n’est que la représentation de ce que nous sommes venus apprendre et acquérir en tant qu’expérience du tout en un.

Quand nous restons identifiés à ce rêve, à l’illusion, nous sommes confrontés à tout ce qui est, à tout ce qui se présente à soi. Le fait d’être sensible à tout ce qui compose notre réalité, cela nous fait interagir, apporte une action et réaction, qui provoque des émotions, des sentiments venant de cette confrontation avec l’éphémère. Cela occasionne de l’incompréhension, de la dualité, d’un manque d’amour et de respect. En fait l’éphémère ne fait que refléter l’état d’âme dans lequel l’être en présence dans le rêve se trouve être confronté. Voilà pourquoi l’être se retrouve à vivre dans la dualité et séparation, pour la simple raison qu’il n’a pas compris que le rêve éphémère, qu’il en est le créateur. L’être vivant dans l’éphémère, croit vivre quelque chose de réel et s’identifie à ce qu’il voit et perçoit comme réalité.

Il croit être victime pour la simple raison que cette réalité lui reflète que son propre manque d’amour, Oubliant que tout est un, que tout est illusion et que la seule réalité est tout autre et que cela se trouve au-delà du temps, de l’espace et dimensions, où tout est accompli du dernier jusqu’au premier. Alors l’être qui ne vit pas cette vérité accuse les autres pour son état d’être, alors que la réalité ne fait que lui dévoiler son propre manque d’amour. Il faut comprendre que dans l’illusion, dans le rêve éphémère tout n’est que la présence de l’amour. Mais pour la présence éternelle qui ne le sait pas, passe par cette identification à l’illusion afin de comprendre sa relation avec celle-ci, afin de découvrir que tout est le dévoilement de son propre manque d’amour, N’oublions pas que tout est un et que l’autre se trouve être une autre illusion de soi-même, reflétant le même manque d’amour. En fait il n’y a rien à juger, ni à condamner, la seule chose à comprendre dans l’éphémère ne se trouve être ceci, l’illusion de dualité et de séparation, c’est que tout nous renvoie ce manque d’amour.

Un seul chemin à suivre pour se libérer de ce rêve éphémère et de toute illusion, celui de tout aimer d’un même amour, sans attendre rien en retour, en lui émanant la lumière de l’amour. Rien n’est réel, tout est illusion dans ce rêve éphémère, quel que soit le concept, l’archétype, culte, religion ou autres, tout est illusion, même ce que nous représentons en tant que forme, en tant que conscience, tout n’a qu’un but, nous dévoiler notre vraie nature divine, cette présence éternelle, l’amour en présence qui voit que tout est accompli, qui accueille tout d’un même amour. La seule utilité à l’éphémère est à nous refléter ce manque d’amour afin que celui-ci soit transcendé, consumé, purifié par l’amour, par cette présence éternelle, quand l’éphémère n’a plus aucune utilité, il reste que la présence de l’amour consumant tout par sa lumière, nous sortant de ce jeu de dualité et de séparation, de ce rêve. Au début des messages que je partageais, je disais ceci, qu’est-ce que l’amour ferait dans de telle condition, scénario ou dans ce rêve éphémère, là où tout est confronté à l’illusion de dualité et de séparation.

L’amour ne ferait rien car l’éphémère, le rêve n’est qu’illusion, l’amour aime tout sans condition, sans attente, ne donne aucune importance, pour la simple raison que tout est accompli du dernier jusqu’au premier. Dites-vous une chose lorsque le rêve éphémère vous dévoile son manque d’amour, c’est que vous l’alimenter par votre propre manque, c’est que vous êtes identifié à l’illusion de dualité et de séparation en oubliant que tout cela est illusion, que la seule vérité c’est que tout est accompli, du dernier jusqu’au premier, au-delà du temps, de l’espace et dimension, hors du rêve, de tout concept, de tout archétype ou autres. Plusieurs croient être dans l’amour en présence, l’amour nu, mais continuent à alimenter le rêve éphémère par leurs actions inconscientes ou pas. Peu importe ce que l’être vit dans l’éphémère comme expérience, tout n’est qu’illusion, seule cette présence éternelle, en la présence de l’amour est.

Laisser un commentaire