Question: IL A ETE DIT PAR PLUSIEURS INTERVENANTS QUE CERTAINS FRERES ET SŒURS D…

Communauté de la Résurrection
Question: IL A ETE DIT PAR PLUSIEURS INTERVENANTS QUE CERTAINS FRERES ET SŒURS D…

Question: IL A ETE DIT PAR PLUSIEURS INTERVENANTS QUE CERTAINS FRERES ET SŒURS DEVAIENT A LA FIN EMMENER LEURS CORPS POUR LES MEMOIRES. CELA EST-IL TOUJOURS LE CAS ET SI OUI, LES CONDITIONS D’EVACUATION RESTENT-ELLES LES MEMES? JE SAIS QUE JE N’AI PAS LE CHOIX, J’AVOUE SIMPLEMENT QUE JE PREFERERAIS ABANDONNER CE SAC DE VIANDE.

En fonction de tout ce que nous avons reçu avec AD, de la confédération intergalactique, il y avait effectivement cette notion de certaines personnes qui devaient être évacuées chez les Arcturiens ou ailleurs pour récupérer des mémoires, concernant la libération des mondes. Mais comme ça a été expliqué et vécu par beaucoup, la création elle a démarré sur Terre, elle se termine sur Terre. Donc il n’y a plus de mondes à libérer après la Terre, donc il n’y a plus de mémoires à récupérer, dans la mesure où, comme on l’a dit, c'est la fin du mythe de la création, ou du rêve de la création.

Donc, toutes ces notions de corps carboné ou pas n’ont plus cours, dans la mesure où de toute façon déjà avec les rayonnements du centre galactique et les rayonnements gamma, et les rayonnements exotiques qui commencent à arriver sur Terre, il est évident que le temps, il n’a pas changé, mais il a été raccourci quant aux suites, si je peux dire. Donc, il n’y a aucun souci à se faire, de quoi que ce soit, même par rapport à toute cette logique qui a été explicitée et vécue, dans la mesure où la fin de l’histoire a changé.

Voilà, donc il n’y a aucun souci à se faire, ni de 3D, ni de 5D, ni de quoi que ce soit, parce qu’en définitive, comme je l’ai dit hier, la Lumière est une fatalité, elle est inexorable et quand il y a la Lumière totale, quand il y a la Béatitude.. D’ailleurs j’ai regardé la définition de béatitude, c’est un mot qui a été beaucoup employé hier. Ça vient en fait de ce qu’on appelle "les béatitudes", qu’on retrouve dans l'Évangile de Matthieu. Bon, j’ai dit que je ne parlais pas de Bible ni de choses comme ça, mais enfin, néanmoins, il y a quand même des repères qui ont été donnés par Jésus concernant ce que sont ces huit béatitudes, et bien évidemment, quand il y a Béatitude..

C’est la phrase aussi que je vous donnais hier, que j’avais publiée sur Babuji, quand il disait «La fin de la religion, c’est le début de la spiritualité, la fin de la spiritualité, c’est le début de la réalité, la fin de la réalité, c’est le début de la réelle béatitude». Et la béatitude ça signifie « voir Dieu », ou la Lumière face à face et bien évidemment, là ce n’est plus de la résurrection, on se réveille de quelque chose, on renaît de nouveau, là c’est carrément, ben, il n’y a plus. (Rire)

Il y a la Béatitude. Quand vous êtes en Béatitude, dans cet état de stase qui va se produire pendant les trois jours, je vous garantis que même ceux qui sont dans les scénarios de la conscience, à s’amuser, à croire qu’ils font des choses et tout, ça m’étonnerait qu’il leur reste la moindre velléité de manifester la moindre forme dans quelque dimension que ce soit, parce qu'effectivement, dans cet état de Béatitude, de Parabrahman, c’est un état qui est hors du temps et de l'espace.

Et dans cet état de Béatitude, il n’y a plus de place pour quelque conscience que ce soit, quelque monde, quelque évolution ou quelque désir que ce soit.

Donc c’est pour ça que je vous disais depuis quelque temps de laisser les gens s’amuser avec leur conscience, pour ceux qui vivent encore la conscience multidimensionnelle et qui sont persuadés qu’il y a une trame pour un futur quel qu’il soit. Laissez-les, parce que de toute façon, et c’est l’expérience qu’on a vécue, pour ceux qui se déplaçaient en conscience nue au mois du mois de mai, juin, quand vous partez en conscience nue, vous vous consumez, mais vraiment.

C’est-à-dire que vous consumez votre énergie vitale, là réellement, et que si on avait poursuivi ces jeux, qui étaient importants à un moment donné, en ne les voyant pas comme un jeu, mais comme une réalité à accomplir, eh ben les gens s’aperçoivent bien, pour ceux qui l’ont fait, qu’au bout d'un certain temps, il y a quelque chose qui ne colle pas.

Pas parce que l’expérience n'est pas juste, bien évidemment, et qu’elle n'est pas vraie, bien au contraire, mais parce que dans ce plateau de la balance, il y a un moment de seuil où l'éternité, la Lumière, l'Absolu, l’intelligence de la Lumière, prennent tellement d'espace, de temps et de conscience, qu’il n’y a plus la place pour s'amuser avec la conscience.

Donc laissez les gens jouer avec leurs scénarios d’un futur. Regardez le nombre de gens par exemple qui ont des visions projetées dans une nouvelle terre où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Ce n'est pas grave. Laissez-les rêver, s’ils sont bien comme ça. Eux aussi, ils arrêteront de rêver.

Donc il n’y a rien à juger dans ce que vivent les uns et les autres, mais ce que je peux vous affirmer de façon à la fois la plus formelle, à travers mon vécu, et de certains frères et sœurs, mais aussi à travers toutes les traces qu’ont laissées les mystiques où qu’ils aient vécu.. Regardez les envolées lyriques d’un Rumî, regardez les envolées lyriques de Savitri par exemple, ou de Sri Aurobindo. Mais à cette époque-là, ils avaient projeté, même Sri Aurobindo, je vous l’avais dit, une nouvelle terre, un nouveau monde. Pépère aussi en a parlé, Beinsa Douno aussi en a parlé, bien sûr.

Mais la donne a changé dans la mesure où cette anomalie primaire qui a été blackboulée, ne permet pas le maintien du rêve, même le plus agréable, puisque la création est, encore une fois, un mythe. C’est de la mythologie. Tous les mystiques et tous les gens qui aujourd'hui vivent cet état d'Absolu, même sans passer par la spiritualité, et je vous l’ai dit hier, il y en a de plus en plus, qui n’ont aucun prérequis de quoi que ce soit, ni en énergétique, ni en vibrations, ni en compréhension historique, mémorielle ou autre, se retrouvent du jour au lendemain dans cette Béatitude.

Et quand vous êtes dans cette extase et cette Béatitude, ou vous êtes simplement, pour ne pas employer des mots comme ça, dans l'instant présent, totalement et réellement, vous ne pouvez plus rien projeter. Plus rien. Parce que vous savez que vous êtes chez vous. Que le corps, il est là, il passe, que les mondes, ils sont là, ils passent, et que vous êtes réellement le Je Éternel. C'est pas une croyance, ce n'est pas une supposition, ça se traduit par un vécu et par des effets absolument inouïs, au niveau même du corps.

C'est ça l'intelligence de la Lumière, quand on accepte, comme je l’ai dit hier, de la laisser œuvrer et ne pas mêler une quelconque vision, un quelconque scénario, ou une quelconque projection dans quelque futur que ce soit, ou quelque passé que ce soit. Je l’ai dit hier, c'est l’instant présent, et donc il n’y a pas à se soucier de tous ces éléments qui nous ont permis d'arriver là.

Vous avez vu à l'époque, encore aujourd'hui, je reçois des mails des gens qui sont terrorisés par les archontes, mais je leur dis, arrêtez, réveillez-vous, quoi. Vous pouvez maintenant vous réveiller, il n'y a plus de cauchemar, il n'y a plus de prédation, même si on le voit sous nos yeux dans ce plan-là, tout ce qui concerne ces notions d'entités ne font que traduire simplement le positionnement de la personne, c'est-à-dire celui qui dit qui y est. Celui qui est dans la dualité va tout voir, il va voir des entités partout, il va avoir peur de tout. Dans l'Amour, c'est impossible, ça ne peut pas exister.

Et vous le sentez bien, vous le vivez bien, c'est-à-dire que tout ce qui va se produire, même s'il vous arrive d'avoir des réflexes mémoriels, émotionnels, ou de choses qui vous sont restées en travers de la gorge, maintenant comme ça avait été expliqué déjà depuis deux ans, ce n’est plus des rappels à l'ordre, ce n’est plus des choses qui tapent sur le corps pour vous obliger à, c'est simplement des habitudes qui tournent en roue libre, ce qu’on a expliqué, des choses qui tournent, qui sont là, auxquelles vous êtes habitués et que vous prenez pour vraies, et que vous n'avez pas vues.

Ce n'est pas une anomalie ou une erreur de positionnement, c'est simplement une lucidité qui n'est pas encore complète sur qui vous êtes, ici en ce monde. Et ça, c'est l'éclairage de la Lumière qui le fait. On a toujours dit qu'on ne se libérait pas, ce n'est pas la personne qui est libérée, une personne ne peut pas être libérée, on est libéré de la personne, ce n'est pas du tout la même chose. Alors bien sûr, dans la notion de sacrifice, on envisage toujours la mort, et l'ego est très fort pour ça quand il s'agit de lâcher, de vous suggérer qu'il y a une perte, de vous suggérer qu'il y a une souffrance et de vous suggérer que c'est la mort.

Mais tout ça, ce sont, dorénavant, je dis bien dorénavant, des projections dans le vrai sens psychologique du terme. C'est-à-dire que, aujourd'hui, le frère ou la sœur qui va être soit.. Et même pour ce que je disais par rapport à la kundalini, avec les entités archontiques, pour les éveils de la kundalini, qui se planquent dans le dos, tout ça, si vous voulez, c'est un mythe. C'est un mythe et on a démasqué le mythe dans la réalité objective de ce monde. À ce moment-là, cette conscientisation, comme disait Bidi à l'époque, on n'est pas ce sac de viande, ce corps c'est un sac, la réfutation, là on n'a même plus besoin de s'appuyer sur cette notion de réfutation, il suffit simplement d'être placé dans l'instant sans rien demander, comme je disais hier, de laisser traverser tout ce qui se produit, n'arrêtez rien.

Même quand vous avez une douleur, je le redis à cette occasion, bien sûr, des fois il faut traiter même médicalement, chirurgicalement, mais quoi qu'il se manifeste comme élément de souffrance, je ne parle pas de votre corps, mais de la souffrance qui est liée à ce corps, traversez-la, absorbez-la si vous avez l'habitude d'absorber des essences, non pas pour la faire disparaître, mais pour la laisser, par l'intelligence de la Lumière, où que ce soit situé si vous sentez les énergies, par exemple un nœud dans le ventre, un nœud à la gorge, une crispation dans le bas ventre, n'importe quoi, laisser simplement le jeu spontané de la Lumière, de l'intelligence de la Lumière l'évacuer.

Et si vous sentez les énergies, vous allez le sentir quel que soit le point de blocage.. Je disais par exemple, depuis quatre, cinq jours, il y a eu des énergies terribles qui ne sont pas les miennes, ni les vôtres, au niveau du plexus solaire, c'est-à-dire au niveau de l'émotionnel collectif. Pourquoi ? Parce que c'est très simple, on approche d'évènements qui ont été programmés depuis des dizaines d'années par les illuminatis, les guignols comme disait pépère et la date, elle est connue du monde entier maintenant, c'est le 1er et le 11 novembre, qui sont les dates du simulacre comme je les ai appelées. Et ça, ces dates-là, maintenant les gens s'aperçoivent qu'elles ont toujours, toujours été données et que toutes les prophéties où que vous vous tourniez là, depuis le début du mois d'octobre, sont toutes convergentes et correspondent toutes, où que vous tourniez vos yeux.

Donc là, ce n'est même pas un événement cosmique ou un évènement de la Lumière, c'est l’événement du simulacre. Mais on a toujours su que l’événement du simulacre aurait lieu peu ou prou, et j'espère de façon la plus synchrone possible, avec le sacré. Vous avez, par exemple, à titre informatif sur CNN le 26 octobre, il y a eu la divulgation. Vous avez eu une réunion des astronautes américains qui sont allés sur la Lune avec ceux qui géraient les programmes spatiaux, qui confirment l'existence des extraterrestres sur Terre depuis 1948. C'est passé sur CNN à une heure de grande écoute.

Sœur : Super.

Donc réellement, la vérité s'est dévoilée le 26 octobre. Et maintenant, vous avez d'autres choses très importantes, bon vous avez ce que je vous ai dit par rapport aux dates du simulacre, mais si vous regardez le événements planétaires, ce n'est même pas la peine d'en parler, il n'y a que les aveugles qui ne les voient pas, mais si vous regardez les événements cosmiques qui se présentent, c'est clair que là, tous les voyants du tableau de bord correspondant à l’événement sont allumés. Je ne peux pas vous dire mieux. Et là ce n’est pas, ni une cana, ni Abba, ni JLA, c’est comme je vous disais, c'est l'observation concrète et réelle de ce qui se déroule sur un plan concret et réel, même pas au niveau de l'humain, au niveau du système solaire. On vous le cache, bien évidemment.

Alors Nibiru, par exemple, on parlait tout à l’heure dans cette première question sur ces notions de peur et de projection de 3D et autres, mais regardez, vous avez une multitude d’événements qui se produisent au niveau astronomique, je ne parle pas simplement de la course des planètes, mais au niveau des modifications qui surviennent sur l'ensemble du système solaire qui sont tout à fait concrètes, qui sont un changement, un bouleversement d'ordre, comment dire, d'ordre cosmique, qui correspond à quelque chose qui est parfaitement connu des astrophysiciens, de ceux qui dirigent les télescopes.

Et c'est maintenant, ça, c'est pas.. j'ai dit, je ne donnerai plus jamais de date pour l’événement collectif, mais l’événement du simulacre, oui, lui, il est connu. Il est connu et il a lieu là. C'est-à-dire à la fin de la semaine, vous allez avoir, là je ne me trompe pas parce que c'est annoncé, c’est eux-mêmes qui ont.. ce n'est pas une intuition, ou une prédiction, ou une prophétie, c'est eux-mêmes qui l'ont annoncé. Le crac boursier a lieu ce vendredi, vous verrez la semaine dès demain ce qui va se passer. Et vous avez le 11 novembre, la réunion qu'on appelle du Shalom, c'est-à-dire tous les chefs d'états qui se réunissent à Paris le 11.11.11, pour annoncer la paix. Et le lendemain, ça va démarrer.

Mais ça, c'est un scénario qui est cousu de fils blancs. Et on n'a pas à avoir peur ou à être affolé, mais à le voir lucidement. Parce que, comme ça a été dit même par Bidi, tu me le faisais remarquer, en septembre ça a été ses derniers mots, vous allez constater de jour en jour et de semaine en semaine que l'intensité des évènements va progresser de façon exponentielle, et que votre joie intérieure dont l'aboutissement est la béatitude et l'extase, va se manifester.

Si vous regardez par curiosité, comme je disais, ce qu'on appelle les huit béatitudes, c'est exactement ça. Heureux les cœurs purs, heureux les simples d'esprit car le royaume des cieux leur appartient, heureux ceux qui ont le cœur pur, heureux ceux qui sont persécutés, heureux ceux qui ont souffert à cause de leur foi, bien sûr, verront Dieu. Alors quand il disait Dieu, même, rappelez-vous que le dieu qu'on conçoit aujourd'hui, bien sûr, c'est Yaldabaoth, mais à l'époque, dans la bouche de Jésus, non. D'ailleurs il n'employait même pas le mot dieu, il disait mon Père, ce n'est pas la même chose.

Donc si vous voulez tout ça au niveau du simulacre, le scénario est parfaitement connu, parfaitement orchestré, parfaitement organisé, que ce soit depuis les textes de Weistaupt en 1776 ou plus proche de nous, ce que je vous ai dit hier par exemple sur l'Agenda 21. Allez lire, c'est en toutes lettres, ce n'est pas caché, ce n'est pas secret, c'est énoncé on ne peut plus clairement. Pour ceux qui aiment bien les symboles, je vous rappelle que vous avez la une de l'Économiste qui annonce depuis toujours les évènements qui vont se passer dans l'année suivante, le numéro pour 2019, ben c'est un faire-part de décès. (Rire) Tout noir, avec la date 2019. (Rire) C'est on ne peut plus clair.

L'évènement solaire est attendu par les scientifiques à travers leurs calculs, ils ne sont pas, eux, dans des projections ou de l'intuition, même s'ils ont des capacités, aussi bien les Russes que les Américains, de faire du remote viewing, c'est-à-dire d'aller voir ce qui va se passer, la seule différence c'est que dans le remote viewing, c'est-à-dire, vous allez dans une espèce d'ultratemporalité où les gens ramènent des visions du futur, mais comme le disait le major Ed Dames, il est impossible de dater. Par contre, on a la certitude des événements, mais on est incapable de les dater.

Par contre, eux, les scientifiques, bien évidemment, ils les ont datés. Donc, ils connaissent la date mille fois mieux que nous, à travers les calculs astronomiques, par rapport à l'approche de Nibiru, par rapport au basculement des pôles des autres planètes, puisqu'il n'y a pas que la Terre qui bascule, les autres ont déjà basculé, physiquement. Vous avez vu ce qui se passe sur la Lune, vous avez vu ce qui se passe sur Mars, maintenant la Nasa nous sort qu'il y a des nuages sur Mars.. Donc, c'est pathétique.

Mais jusqu'à la dernière minute, apparemment, ils ont.. sauf aux États-Unis, mais en tout cas en Europe, même s’ils ont pris l'allure de la divulgation, parce que je vous ai dit qu'il y avait de plus en plus de témoignages, même dans des quotidiens dits nationaux, où ils parlent de plus en plus de la flotte d'ovnis du Loiret, par exemple, qui a été observée tous les soirs et par des milliers de personnes. Et là. ils ne parlent pas de lanternes chinoises, ni d'artefacts, ni d'hélicoptères, ce sont des ovnis. Et deux jours après, vous avez CNN qui nous sort une interview en direct sur la divulgation. Et que ça a commencé depuis 1948, à cause justement, effectivement, de l’utilisation des armes nucléaires. Et il a confirmé que ces extraterrestres ont désactivé d'innombrables bases de lancement de missiles, c'est la vérité.

Alors bon, on pose la question à ce monsieur, pourquoi il n'y a pas de divulgation. Parce que le gouvernement n'a pas voulu.. Je parle des États-Unis, en France ils ne vous diront rien. Rien, rien, rien, rien, jusqu'au dernier moment. Et ça sera pareil pour la plupart des pays européens. Donc, ne comptez par sur eux pour faire comme en Russie, de préparer les gens à quoi que ce soit. Voilà, c'est comme ça.

Donc, si vous voulez, tout ça, au niveau des dates, comme je l'ai dit.. (Ah, faible connexion réseau.. Mais ça marche.) Au niveau des dates, personne ne la connaît. Mais la date du simulacre, de leur fête à eux, elle est connue. Elle est annoncée dans certains films, depuis quarante ans. C'est un secret de polichinelle. Et quand vous voyez en plus que toutes les prophéties, qu'elles soient modernes, anciennes, des livres dits sacrés, elles annoncent toutes, et tout ce qui se passe sur Terre, vous le vivez en ce moment. Les deux floraisons au cours d'une année, ce n'est pas uniquement en France parce qu'on a eu chaud, c'est sur toute la planète.

Bon, les morts d'animaux, on n'en parle plus, ça fait des années que ça dure, mais dans les ultimes signes, vous avez un homme politique qui doit être assassiné dans les pays de l'Est, sans qu'on sache si les pays de l'Est, c'est les pays de l'Est ou le Moyen Orient. Vous avez la Lune fendue, vous savez, la Lune a été frappée. Vous avez, bien évidemment, la troisième guerre mondiale, qu'ils vont déclencher. Tout ça, c'est acté. Ils planifient tout, ces gens-là, c'est des malades.

Je vous disais hier, par exemple, on parlait du Linky à un moment donné, le Linky ça fait trente ans qu'il est programmé. Et vous vous doutez bien que, en bon contrôleur comme on dit, je vous rappelle Yaldabaoth c'est Satam, le grand administrateur, ce sont des gens qui sont spécialistes des lois et de l'administration. Voilà. Donc tout ça, bien évidemment qu’ils l'ont planifié.

Mais la petite surprise, enfin, je pense que pour eux ce n'est plus une surprise, c'est qu'ils n'ont pas d'issue de secours, ni d'issue de sortie, puisque le vaisseau des Annunaki, il n'existe plus. Donc, ne vous faites aucun souci.. Je pense, on prend les questions, mais.. C'est aussi très important que les gens aient des réponses à ces questions, mais aujourd'hui et chaque jour qui va passer, je vous garantis, comme on l'a dit et redit hier, que cette Lumière, cette intelligence de la Lumière, c'est une fatalité inéluctable. Vous n'avez rien à faire, c'est ça le plus dur à comprendre. (Rire) C'est vraiment le plus dur à accepter. Vous avez à faire pour vivre votre vie, bien sûr, vous avec à faire pour résoudre des problèmes, mais par rapport à ce que vous êtes, vous n'avez rien à faire.

Si vous vous collez ça dans la tête, votre cœur s'ouvre, c'est aussi simple que ça. Il n'y a pas à chercher midi à 14 heures, ni vibrations, ni énergies, ni multidimensionalité quelle qu'elle soit. Vous avez juste à être là et à sentir ce qui se vit là. Tout le reste se fait tout seul. Tout seul. Et plus vous acceptez, plus vous serez légers, et plus vous verrez que vous rirez de vous-mêmes de certaines questions. Alors, bien sûr, elles sont légitimes par rapport à l'histoire, mais encore une fois, la fin de l'anomalie primaire a complètement bouleversé la donne.




Source

Laisser un commentaire