Pour vivre l’éveil, la grande révélation, les deux faces doivent être réunies, complétant ainsi la médaille, la présence éternelle.

Communauté de la Résurrection
Pour vivre l’éveil, la grande révélation, les deux faces doivent être réunies, complétant ainsi la médaille, la présence éternelle.

Pour vivre l’éveil, la grande révélation, les deux faces doivent être réunies, complétant ainsi la médaille, la présence éternelle.

En tant que présence éternelle dans l’éphémère, n’avons-nous pas à reconnaître aussi notre présence qui est au-delà du voile de l’illusion, de la conscience individuelle, collective, universelle, quantique, de cette conscience unifiée.? Comme s’il manquait le revers de l’autre face d’une même médaille. Voilà pourquoi un grand nombre incommensurable se sente incomplet pour la simple raison qu’ils n’ont pas unifiée, fusionné avec cette autre partie. Être dans l’éphémère est une chose mais être au-delà en est une autre, les deux faces sont importantes l’une comme l’autre. Le fait qu’une face reconnaît son autre partie, l’autre doit en faire autant. C’est ce que l’on constate, comme je le disais ce n’est pas en cherchant du même côté d’une même face, que l’être est complet. En d’autres mots, quels que soient les concepts, les croyances, les archétypes, les histoires, les mémoires, les expériences comme les apprentissages dans lesquels l’être s’identifie. Il n’est pas complet, il lui manque son autre face, cette totalité qui est au-delà de l’éphémère, du rêve, de cette matrice quantique où le temps, espace et dimensions s’imbriquent les unes dans les autres.

Qu’est-ce qui manque à cet éphémère, à ce rêve, à cette matrice quantique, à toute cette diversité de vie, qui se renouvelle sans cesse, tel à des phoenix renaissant de leurs cendres ? Tout tourne en ronde, le serpent qui se mord la queue indéfiniment, vivant l’illusion de dualité et de séparation, des consciences en conscience, prisonnier de l’enfermement, du rêve illusoire. Pourquoi en est-il ainsi ? Pour la simple raison que l’éphémère, de conscience en conscience n’ont pas reconnu la présence éternelle, qui est au-delà de la matrice quantique, du rêve illusoire, de l’illusion de dualité et de séparation. Restant dans l’enfermement, vide de son autre moitié, cherchant désespérément son autre face, afin d’être dans la totalité. Les deux faces réunies de la même médaille, l’être et le non être, le non être et l’être. On s’aperçoit qu’un côté ou de l’autre, la face est l’être à la fois et le non être et de l’autre il est le non être et l’être. Mais pour saisir cette grande vérité, la réunion, la fusion des deux faces dévoilent ce grand mystère.

Ne cherchons pas la cause de l’illusion de dualité et de la séparation, quand la même face d’une médaille est à la recherche de son autre moitié, celle-ci est incomplète. Il en est de même pour toute diversité de la vie, de toutes les âmes, cherchant désespérément son autre partie. Pas celle qui est dans l’éphémère,  pas celle qui vient de la même conscience, des archétypes, ou autres concepts, mais celle qui est au-delà de la matrice quantique, du rêve illusoire, de l’éphémère, de cet enfermement, cette présence éternelle qui est au-delà de tout, qui n’est assujettie à rien. C’est par l’union des deux faces, de l’enfermement à cette liberté, qu’il nous est donné de vivre cet éveil, cette joie incommensurable, cette paix indéniable, inaltérable. C’est par cette réunification, cette fusion qui est possible de dévoiler cette humble vérité, de traverser toute illusion dans la présence de l’amour, de tout consumer par amour, d’être à la fois le feu sacré tout en étant le combustible. J’ai vécu cette réunification, cette fusion, c’est qui m’a rendu la liberté, de comprendre que l’enfermement n’est que la manifestation de l’autre face d’une même médaille et que la présence éternelle est la présence dans ce que je pensais être comme étant l’enfermement, mais qui se trouve être la perfection en toute chose.

Pourquoi sommes-nous en train de vivre cette expérience dans ce que nous appelons enfermement, matrice quantique, le rêve, l’éphémère ? Le but est de comprendre que nous sommes les deux faces d’une même médaille, la présence éternelle, qui est au-delà de tout concept, là où tout est un du dernier jusqu’au premier, un seul tout, tout en étant fragmenté dans l’autre partie, tout en étant un, le tout en un. L’illusion de dualité n’est qu’un leurre, ainsi en est-il pour l’illusion de séparation, tout est un, un en tout. Il n’y a rien à juger, ni à condamner, ni un plus grand ou plus petit que l’autre, la vérité c’est qu’il y a deux faces, l’une se manifestant dans ce que nous appelons la matrice quantique, qui est assujettie au temps, à l’espace et dimensions, se trouve être la fragmentation de la présence éternelle et l’autre face est au-delà de tout concept, qui est la défragmentation de tout ce qui est, la présence éternelle. L’un en tout, tout en un. Seul l’unification des deux faces, te fait vivre cet amour incommensurable, immuable, immesurable, immensurable, aimant tout d’un même amour, te permet d’être dans la joie, dans cette réunification. dans cette révélation, où tout est juste, tout a sa raison d’être où tout prend sa place. Regardons avec les yeux du cœur unifiés.

One thought on “Pour vivre l’éveil, la grande révélation, les deux faces doivent être réunies, complétant ainsi la médaille, la présence éternelle.”

Laisser un commentaire