ABBA Parte 3 – Julio 2018-Pierre Diaz

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  pierre_diaz, il y a 5 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #32567

    pierre_diaz
    Participant

    PARTE DA TRANSCRIÇÃO EM FRANCÊS E TRADUÇÃO PARA O ESPANHOL – Pierre DiazABBAParte 3 – Julio 2018Abba está aquí, y…

    Publiée par Rosa Muruci sur Mercredi 11 juillet 2018

    PARTE DA TRANSCRIÇÃO EM FRANCÊS E TRADUÇÃO PARA O ESPANHOL – Pierre Diaz

    ABBA

    Parte 3 – Julio 2018

    Abba está aquí, y saluda cada Corazón en la eternidad de la Dicha, como saluda cada Corazón que escuchará las palabras y los silencios.

    Entonces, bien amado vamos a continuar con los testimonios, vuestras interrogantes y también un cierto número de elementos que concierne a la vida, en este preciso momento de la Tierra.

    Bienamado puedes comenzar a expresarte.

    – Buenos días Abba y cada uno de nosotros. Durante tres días en la aldea donde vivo, por tercer año, se celebra una gran manifestación titulada Hellfest, se trata de un festival de música extrema, de heavy-métal, el impacto es ahora mundial y es titulado por los medios de comunicación como el festival más grande de esta clase de música. He aquí el decorado; todos visten de negro, la mayoría enarbolan símbolos Luciferinoy calaveras,con los dedosindice y meñique levantados para algunas palabras de las canciones vociferadascon grueso sonido.

    El primer año huí esta oleada humana, la muchedumbre,eltrafico, los símbolos que provocan en mí miedo e incomodidad debido a las creencias. El año pasado dejé el lugar el viernes por la tarde, en la estación me crucé con un festivalero, la treintena grande y forzudo, el cráneo rapado, el traje a la par con la escena de teatro, este hombre de un país muy lejano, llegando de frente pero me mira directo a los ojos,muy alegre de venir aquí, me abre los brazos para un abrazo.

    – Con la menteun poco perpleja no pude frenar el lance del Corazón, en efecto me escuche decirle;¡Bienvenido y gracias!Las lágrimas de gratitud fluyeron por el tercer año este viernes cerca de unaplaza y de un escenario improvisado, me reencontré de nuevo a acoger espontáneamente una centena de individuos en mi Corazón, es a través de este decorado en repetidas ocasiones, luego en la calle que caminando entre ellos en la misma dirección, la mente tranquila en observación neutra estaba siempre en esta alegría y de repente sentí esta inmenso libertad, este inmensa fraternidad, mi Corazón exultaba un reconocimiento del ser profundo.El miedo que creía por la incomodidad de la persona era trascendido, de nuevo lágrimasliberadoras y una gran alegría interior, muy presente gratitud hacia la vida Una, más allá de las formas delatuendo del bien o del mal.

    Bienamado a través de lo que acabas de expresar expresas efectivamente la verdad esencial. Nadie puede ser ignorado o desviado del Amor verdadero, cualesquiera que sean las apariencias, cualesquiera que sean los atuendos, cualquiera que sea la intención llamada mal o bien más allá de todo este juego y de todo escenario. Hay unicamente la verdad del Amor que todavía no se encontró o no se reconoció que se expresan así torpemente.

    Así lo comprendiste no hay nada a rechazar, hay todo a amar del mismo Amor cualesquiera que sean las apariencias, cualquiera que sea el dolor, cualquiera que sea la incomodidad, como lo dices. Vayan siempre a través de este pie visible, vayan siempre a través de las apariencias, a través de la razón para descubrir el núcleo esencial de cada uno.

    Porque es aquí donde se celebra la reconciliación y no en las apariencias, ni en la forma, ni en el destino de la vida personal de cada uno, que no representa, como sabéis, absolutamente nada, respecto a la verdad del Amor.

    Hay efectivamente el mismo Amor en cada forma, en cada conciencia, cualesquiera que sean las apariencias de este mundo, no hay pues rechazo de lo que sea en el seno del Amor, todo es visto y alimentado del mismo modo con el fin de realizar el milagro de una sola cosa y única conciencia. Porque lo que rechazáisafuera, como antinómico con vuestra propia presencia es de hecho una incomprensión de lo que sois, lo que sois no es una forma,ni una historia, lo que sois es anterior a todo esto, y es esa anterioridad lo que debe amar, cualesquiera que sean las máscaras, cualesquiera que sean las dimensiones, cualesquiera que sean las apariencias, cualquiera que sea la retracción que todavía puede llegar a sentir frente a algunas incomprensiones, frente algunos límites, frente algunas presentaciones. Estáis incitados a ir más allá de la forma más allá de la apariencia de todo, aparte porque más allá de todo lo que anima, cualquiera que sea la manifestación hay lo que es anterior a la animación que, es el Amor.

    Sin Amor incluso el diablo no podría existir. Hoy reencuentran y reviven laEternidad, cualquiera que sea el estrato al nivel de vuestraResurreccióntodos tenéis a la vez la misma eficacia y diría yo el mismo deber de amar a través de la forma de amar más allá de las apariencias y de amar cualesquiera que sean los obstáculos y os lo demostráis a vosotros mismos, no se trata tampoco de una simple idea emitida como esto o de una creencia a la cual adherirse o qué haría falta ritualizar.

    No olvidéis que más seáis espontáneo más sois verdadero y lo único verdadero presentees este Amor que no cuenta, no se cuenta ni se desmonta, y que es distribuido cualquiera que sea la mirada, cualquiera que sea la aprehensión y cualesquiera que sean los conceptos.

    Asíde poquito y este testimonio nos dice exactamente la misma cosa, a pesar de las apariencias no está más opuesto a la Luz, sólo hay en definitiva una búsqueda desenfrenada, una sed de Verdad, una sed de Absoluto, aunque esto sea expresado por lo que podríanllamar el mal en el seno de este mundo. Sobrepasar el bien y el mal no es una teoría pura, es trascenderlo realmente, es ver más allá de la apariencia incluso más allá de la dualidad, es expresado a cada mirada a cada intención la misma cualidad y la misma veracidad del Amor que sois.

    Así os liberáis por vosotros-mismos de todos vuestros conceptos y también de todas las costumbres restantes,sin hacer ningún diferencia entre el ser querido y el ser que rehusáis o que rechazáis cada vez que hacéis esto como dices en tu testimonio, un sentimiento de gratitud y de plenitud aparece poniendo punto final a toda duda en el seno del mental, y a todo bloqueo vinculado a la fórmula aparentevayan pues a lo esencial.

    Vayan pues un último no a solas, sino haciendo resonar en el otro por una sonrisa, por una mirada, esto basta incluso abrazándole, pero el simple hecho de sonreír cuando sois portador de esta Luz lo cambia y transformatodo. Todo esto es mucho superior a toda acción de negativa, a toda acción de confrontación o de rechazo.

    No puede haber ningún rechazo en Amor, todo es tomado en el mismo Amor sin hacer diferencia, sin hacer distinción y sobre todo sin seleccionar aquellos que os parecen dignos o de vuestro Amor sino no sois dignos de este Amor.El amor debe fluir y correr libremente a través de vosotros más allá incluso de la intención, más allá de toda mirada, más allá de toda reticencia.

    Porque cuanto más améis,aunque os parezca incomprendido o que osparecía en el momento anterior a rechazar porque nefasto para vosotros o nefasto para la Luz os da a ver la escena de teatro,os da a ver la ilusión de esto y os hace entrar de lleno y de pleno en la Verdad de la Unidad, en la verdad del Amor.

    No hay otra alternativa, todo lo demás sólo es dualidad. Vivir la unidad no es ver el bien y el mal, es pasar a través del bien y del mal, porque el Amor no conoce ni el bien ni el mal. Es lo que sois, ciertamente, y lo descubrís de manera cada vez más viva, si puedo decir, de un modo allí también cada vez más evidente en cuanto que dais el primer paso.

    Porque en cuanto amáis lo que os parece oponerse a la Luz en apariencia o en acción, entonces trascendéis realmente y concretamente todas las esferas de la ilusión y del sueño de este mundo, como de todo arquetipos o de toda visión, y allí estáis realmente en la Verdad y allí vivís directamente la plenitud y las gracias. No podéis excluir nada del Amor, porque el Amor no puede excluir nada, sólo la persona con sus creencias, con sus posicionamientos, con sus costumbres puede expresar una cierta forma de rigidez, pero el Amor no conoce ninguna rigidez, el Amor y la vida, el Amor es espontáneo, el Amor y el canto permanente, no necesita de vuestro intelecto ni de vuestra persona.

    Debéis atravesar esto y es amando sin distinción, sin preferencia y sin privilegio que realizáis la verdad en vosotros pero no solamente para vosotros por todo lo que es visto todo lo que es atravesado y todo que es amado con la misma intensidad no hay que preocuparse de otra cosa, porque si otra cosa os preocupa no podéis estar contentos,veáis lo qué veáis, sois vosotros quienesos colocáisen distancia y separación el Amor no creáis ni distancia, ni separación, trasciendan todo bien como todo mal porque él es la Alegría.

    La Alegría espontánea, la Evidencia y la Danza, todo esto lo hemos dicho, todo esto lovivís, os queda ahora, si puedo decir, a franquear los últimos estratos, aquellos que os dejan creer todavía que tenéis algo a mejorar o evitar. Todo está presente, como yasabéis, os queda por actualizarlo totalmente en este plano, no durante algunas citas, ni en algunas alineaciones, sino de modo permanente en cada mirada, a cada aliento y en a cada pensamiento, el Amor debe tomarlo todo en vosotros como envosotros, sin distinción y sobre todo sin diferencia, porque el Amor nunca hace diferencias, sólo la persona lo hace.

    ABBA

    Partie 3 – Juillet 2018 – Transcription

    Abba est là, et salue chaque Cœur en l’éternité de la Joie, comme il salue chaque Cœur qui entendra les mots et les silences.

    Alors bien aimés nous allons poursuivre avec vos témoignages vos interrogations et aussi un certain nombre d’éléments concernant la vie, en ce moment précis de la Terre.

    Bien aimé tu peux commencer à t’exprimer.

    Bonjour Abba et à chacun de nous durant trois jours dans le gros bourg où j’habite et depuis la troisième année se déroule une grande manifestation intitulée Hellfest, il s’agit d’un festival de musiques extrêmes, de métal hurlant, l’impact en et maintenant mondial semble-t-il est intitulé par le média le plus grand festival de cette sorte de musique et voici le décor; tout de noir vêtue la plupart arborant des symboles Luciférien rouge sans tête de mort signe de la main poussez auriculaire levé pour certains paroles des chansons vociférer et très gros son la première année j’ai fui cette déferlante humaine la foule la circulation les symboles qui provoqué en moi peur un confort du aux croyances l’année passée j’ai quitté le lieu le vendredi soir, à la gare j’ai croisé un festivalier la trentaine grand costaud, le crâne rasé, le costume allons avec la scène de théâtre cet homme d’un pays très éloigné, arrivant de face mais regarde droit dans les yeux tout à sa joie d’être ici m’ouvre les bras pour une accolade.

    Le mental légèrement perplexe n’a pas eu de prise sur l’élan du cœur en effet je me suis entendu dire bienvenue la grâce à les opérer des larmes de gratitude ont coulé pour la troisième année ce vendredi près d’une place et d’une saynètes improvisées je me suis à nouveau retrouvés à accueillir spontanément une centaine d’individus dans mon cœur est à travers ce décor à plusieurs reprises puis dans la rue marchant parmi eux dans la même direction le mental calme en observation neutre j’étais toujours en cette allégresse et soudain j’étais peu cet immense liberté cet immense fraternité mon cœur exultait une reconnaissance de l’être profond peur croyant symbole l’inconfort de la personne étais transcendé à nouveau des larmes libératrice et une grande joie intérieure bien présentes gratitude à la vie une au delà des formes des costumes du bien ou du mal.

    Bien aimé à travers ce que tu viens d’exprimer tu exprimes effectivement une vérité essentielle. Nul ne peut être ignoré ou détourné de l’Amour vrai, quelles que soient les apparences, quelles que soient les costumes, quel que soit l’intention nommé mal ou bien au delà de tout ce jeu et de toute scène de théâtre. Il n’y a que la vérité de l’Amour qui ne s’est pas encore trouvé ou reconnu qui s’expriment ainsi de façon maladroite.

    Ainsi tu l’as compris il n’y a rien a rejeté, il y a tout à aimer du même amour quelles que soient les apparences quelle que soit la douleur quel que soit l’inconfort, comme tu le dis. Allez toujours au travers de ce pied visible, allez toujours au travers des apparences au travers de la raison pour découvrir le noyau essentiel de chacun.

    Car c’est ici que se réalise la réconciliation et non pas au sein des apparences, non pas au sein de la forme non pas au sein du destin de vie personnelle de chacun, qui ne représente comme vous le savez qu absolument rien, au regard de la vérité de l’amour.

    Il y a effectivement le même amour en chaque forme, en chaque conscience, quels que soient les apparences de ce monde, il n’y a donc pas de rejet de quoi que ce soit au sein de l’amour, tout est vu et manger de la même façon afin de réaliser le miracle d’une seule chose et d’une seule conscience Car ce que vous rejetez au loin de vous, comme antinomique avec votre propre présence et en fait une incompréhension de ce que vous être ce que vous êtes n’est pas une forme ce que vous êtes n’est pas une histoire ce que vous êtes est antérieure à tout cela, et c’est cette antériorité là qu’il vous faut aimer, quelles que soient les masques quelles que soient les dimensions, quelles que soient les apparences, quelle que soit la rétraction qu’il peut encore vous arrivez de ressentir face à certaines incompréhensions face à certaines limites face à certaines présentations. Vous êtes engagé à aller au delà de la forme au delà de l’apparence de tout à part car au delà de tout ce qui anime, quelle que soit la manifestation il y à ce qui est antérieur à l’animation qui est l’amour.

    Sans amour même le diable ne pourrait pas exister. Aujourd’hui que vous retrouvez et revivez votre éternité quelle qu’en soit la strate au niveau de votre résurrection vous avez tous à la fois la même efficacité et je dirais le même devoir d’aimer au travers de la forme d’aimer au delà des apparences et d’aimer quelles qu’en soient les obstacles et vous vous le démontrez vous même il ne s’agit pas non plus d’une simple idée émise comme cela ou d’une croyance à laquelle adhérer ou qu’il faudrait ritualisé. N’oubliez pas que plus vous êtes spontané plus vous êtes véritable est le seul véritable présent et cet amour qui ne compte pas, ne se compte pas il ne se démonte pas, et qui est distribuée quel que soit le regard quelle que soit la préhension et quelles que soient les concepts.

    Ainsi petit à petit et ce témoignage nous dit exactement la même chose, malgré les apparences n’est plus opposé à la lumière il n’y a en définitive qu’une recherche effrénée, une soif de vérité, une soif d’absolu, même si cela est exprimé par ce que vous pourriez nommé le mal au sein de ce monde. Dépasser le bien et le mal n’est pas une vue de l’esprit, c’est le transcender réellement voir au delà de l’apparence voire au-delà de la dualité est exprimé à chaque regard à chaque intention la même qualité et la même véracité de l’amour que vous êtes.

    Ainsi vous vous libérer vous-même de tous vos concepts et aussi de toutes vos habitudes restantes en ne faisant nul différence entre l être aimé et lettres que vous refusez ou que vous rejetez à chaque fois que vous faites cela comme tu le dis dans ton témoignage, un sentiment de gratitude et de plénitude apparaît mettant fin à tout doute au sein du mental, mettant fin à tout blocage lié à la formule apparence elle est donc à l’essentiel.

    allez donc un ultime n’ont pas tout seul mais en faisant résonner en l’autre par un sourire par un regard cela suffit même en le prenant dans les bras, mais le simple fait de sourire quand vous êtes porteur de cette lumière change tout et transforme, tout cela est bien supérieure à toute action de dénis, à toute action de confrontation ou de rejet.

    il ne peut y avoir aucun rejet au sein de l’amour, tout est pris dans le même amour sans faire de différence, sans faire de distinction et surtout sans sélectionner ceux qui vous semblent dignes ou de votre amour sans ça vous même n’êtes pas digne de cet amour l’amour doit s’écouler et couler librement au travers de vous au delà même de l’intention au delà de tout regard au delà de toute réticence.

    car au plus vous aimez même si qu’il vous semble incompris ou qui vous semblez a l’instant d’auparavant a rejeté parce que néfaste pour vous ou néfaste pour la lumière vous donne à voir la scène de théâtre vous donne avoir l’illusion de cela et vous fait rentrer à plein cœur et à plain pied dans la vérité de l’unité, dans la vérité de l’amour.

    il n’existe pas d’autre alternative, tout le reste n’est que dualité. Vivre l’unité n’est pas voir le bien et le mal, s’est passé au travers du bien et de mal, car l’amour ne connaît ni le bien ni le mal. C’est ce que vous êtes, assurément, et vous le découvrez de façon de plus en plus vivante, si je peux dire, de façon là aussi de plus en plus évidente dès l’instant où vous faites le premier pas.

    Car dès l’instant où vous aimez ce qui vous semble opposer à la lumière en apparence ou en action, alors vous transcender réellement et concrètement toutes les sphères de l’illusion et du rêve de ce monde comme de tout archétypes ou de toute vision, et là vous êtes réellement dans la vérité est là vous en vivez directement la plénitude et les grâces. Vous ne pouvez rien exclure de l’amour car l’amour ne peut rien exclure seule la personne avec ses croyances, avec ses positionnements, avec ses habitudes peut encore exprimé une certaine forme de rigidité, mais l’amour ne connaît aucune rigidité, l’amour et vie, l’amour est spontané, l’amour et chant permanent, il n’a pas besoin de votre intellect et n’a pas besoin de votre personne.

    il doit traverser cela et c’est en aimant sans distinction sans préférence et sans privilège que vous réaliser la vérité en vous mais pas seulement pour vous pour tout ce qui est vu tout ce qui est traversée et tout ce qui est aimée avec la même intensité vous n’avez pas à vous préoccuper d’autre chose car si autre chose vous préoccupe cela ne peut être content quoi que vous voyez c’est vous même qui vous placez et en distance et en séparation l’amour ne crée ni distance ni séparation il transcende tout bien comme tout mal car il est la joie.

    La joie spontanée, l’évidence et la danse tout cela nous l’avons, dit tout cela vous le vivez, il vous reste maintenant si je peux dire à franchir les dernières strates, celle qui vous laisse croire encore que vous avez quelque chose à améliorer, quelque chose à éviter, tout est présent vous le savez, il vous reste à l’actualiser totalement en ce plan, non plus lors de certains rendez vous, non plus lors de certains alignements mais de façon permanente à chaque regard, à chaque souffle, à chaque pensée, l’amour doit tout prendre en vous comme au temps de vous sans distinction et surtout sans différence car l’amour ne fait jamais de différent seule la personne le fais.

    Dès l’instant où votre posture votre positionnement se vit ainsi, alors réellement vous vivez la liberté de l’amour, vous êtes libérés de la personne, libérés de l’histoire, libérés des habitudes et surtout responsable de qui vous êtes de ce que vous faites est ce que vous faites ne peut jamais être opposé à la lumière des l’instant vous même ne décidez pas auparavant ce qui est bien de ce qui est mal, de ce qui est justicier et de se qui est injustifiée, ce n’est pas vous qui décidés, et se conformer à l’intelligence de la lumière n’est rien d’autre que cela, cela vous a été expliquée.

    aller dans le sens de la vie dans le sens de l’évidence ne pas résister, ne pas s’opposer, tout accueillir avec la même élégance la même légèreté, afin de devenir chaque jour plus élégant et plus léger, sans être entraînés par les poids de cette densité résiduelles par le poids des habitudes, par le poids des croyances, c’est ainsi que vous devenez comme l’enfant, c’est ainsi que vous devenez spontanée c’est ainsi que vous êtes vrai, tout le reste n’est pas vrai.

    Et d’ailleurs vous êtes de plus en plus nombreux à vous en apercevoir, que vous viviez les vibrations, les visions, la conscience nu ou pas.

    L’amour nu s’impose de lui-même de façon de plus en plus évidente, vous n’avez pas d’effort à faire si ce n’est simplement à penser à ce que l’amour soit toujours devant on chaque regard que vous portez en chaque mot que vous prononcez, en chaque mots que vous accueillez, comme en toutes situations où que vous soyez à la surface de cette terre, cela se passe maintenant, cela se passe ici, cela se passe dans la nudité, cela se passe au travers de toute vision, de toute expérience, comme de toute situation.

    Il vous appartient de vous retrouver au travers de cela, parce qu’il n’y a rien d’autre à rechercher, il n’y a rien d’autre à retrouver, si ce n’est cette évidence la, qui frappe de plus en plus à votre porte et vous amène bon gré mal gré, quelles que soient vos réticences, quelles que soient vos obstacles apparents, ils seront balayés de cette façon et le sont de plus en plus.

    Alors oui, la vie est évidente permanente puisque je voulais dit, le rêve est devenu le réel, même s’il faut arrêter de rêver, il est temps d’être en harmonie avec le rêve de l’Amour. Il est temps d’être dans la vérité avec le rêve de l’absolu, qui n’est plus un rêve et qui est réel, il y a simplement à laisser se répandre, à le laisser se manifester, en l’accompagnant par la légèreté et la grâce de votre présence,, où il ne peut plus exister le moindre élément dissonant, quel que soit votre état, quel que soit votre âge quel que soit votre antériorité peul avait rien d’autre à faire que cela, et plus vous le ferez, plus l’évidence sera sur le devant de votre scène sur le devant de votre vie, et votre vie quelle qu’en soit la teneur, la richesse ou la pauvreté au sein de ce monde, ne fera plus aucune différence, c’est ainsi que vous vous rejoignez, c’est ainsi que vous réalisez le grand œuvre là où rien ne peut être exclu car tout est inclus dans le même creuset dans la même fonderie d’amour.

    tout le reste ne sont que des facéties du personnage que ses habitudes de ces résistances à l’inconnu. Alors traverser cela allait au delà de ça et vivait le, comme tu exprime à travers ce que tu as vécu au cours de ces trois années. Aujourd’hui cela se fait au travers de trois journées vous n’avez pas besoin de plus de temps vous n’avez pas besoin de latence, vous n’avez pas besoin d’attendre pour voir et pour vérifier par vous même la réalité de l’amour en action et de l’évidence qui se manifestent. Quelles que soient les éléments parfois déroutant se passant au sein de ce monde comme de votre vie au sein même parfois de votre famille au sein de l’amitié, ne restez pas braquer si je peux dire sur quelques apparences que soit.

    Car plus l’apparence vous semble difficile plus il y a matière si je peux dire, à vivre la vérité, alors ne refusait rien, accepter tout, accepter ne veut pas dire ne rien faire, veut dire simplement être actif en amour être actif en accueille être actif en le silence.

    car vous n’avez pas d’autre moyen que de réabsorber si je peux dire tout ce qui vous est présenté sur l’écran extérieur comme intérieur afin de retrouver non pas seulement le silence ou le grand vide mais aussi le grand tout afin de le faire vivre au sein du grand rien. alors vous aurez rejoint l’alpha et l’oméga totalement et entièrement la boucle est bouclée, entièrement.

    c’est cela l’apprentissage que vous vivez durant ses 132 jours qui vous permet de vous rapprocher chaque jour à la fois de l’événement et à la fois de vivre la vérité non plus par moment où par instant, mais de l’établir en état de permanence quel que soit l’état de votre corps de votre vie de vos finances de vos relations, parce que c’est cela qui prévaut sur tout le reste, mais tant que vous ne l’avez pas vécu comment pouvez-vous l’accepter ou le comprendre. Alors accepté de le vivre accepté de le traverser et vous verrez que la légèreté et la liberté se trouve de l’autre côté et vous constaterez que vous n’avez pas bougé de place, que c’est simplement votre point de vue et votre conscience qui a accueilli de manière indéfectible tout ce qui se présentait au sein de ce monde, comme sur l’écran intérieur, alors réalisant cela vous n’avez plus rien d’autre à réaliser simplement à demeurer dans cette joie dans cet accueil permanent, non plus par moments, mais en chaque instant en chaque moment avec la même intensité, quelles que soient vos occupations, quelles que soient vos désordres de quelque nature qu’il soit tout sera alors magnifier, transformer et éclairé

    la est le plus gros œuvre il ne vous concerne pas vous surtout vous qui vivaient déjà cela, mais va englober dans le même processus de la résurrection et de l’accueil inconditionnel, l’ensemble de la création fusse-t-elle la plus distendus, je vous rappelle qu’ici sur cette terre nous sommes le point de conjugaison, le point d’arrivée et le point final.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.